entreprendre reconversion diagnostiqueur

Vous avez l’envie de vous réorienter au niveau professionnel ? Si le secteur de l’immobilier vous attire, vous pouvez songer au métier de diagnostiqueur immobilier. Sachez alors que ce métier est accessible à tous, même à ceux qui n’ont aucune expertise dans le domaine du bâtiment. Pour exercer, ces derniers devront simplement suivre une formation longue avant de passer la certification requise. Entrons dans le détail !

Diagnostiqueur immobilier : un métier attractif

Tout d’abord, notez que le métier de diagnostiqueur immobilier jouit d’une belle popularité. En effet, chaque année, de nombreux français s’orientent dans cette voie. Cette attractivité s’explique sans doute par les belles perspectives de carrière et par le marché, qui se veut dynamique.

Bien évidemment, la crise sanitaire a affecté ce secteur, comme beaucoup d’autres. Toutefois, sa capacité de rebond est indéniable. Les propriétaires auront toujours autant besoin de diagnostics immobiliers dans le futur.

Une profession accessible à tous

Vous désirez apprendre le métier de diagnostiqueur immobilier ? Sachez alors que c’est possible quelles que soient vos compétences actuelles. Toutefois, selon votre parcours professionnel, la formation à suivre ne sera pas la même. A savoir, il existe des formations courtes et des formations longues

Formations courtes : quelques prérequis indispensables

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il faudra au minimum passer par une formation courte. Un cycle court s’adresse aux personnes ayant au moins un diplôme de niveau III (Bac +2 au minimum) dans le domaine des techniques du bâtiment ou 3 ans d’expérience dans ce secteur.

C’est votre cas ? Il ne vous reste plus qu’à trouver un organisme de formation proposant des cycles courts.

Le programme en cycle court

Vous vous questionnez quant à la formation en cycle court ? Sachez alors que celle-ci devrait durer 25 jours, ceci pouvant toutefois varier selon l’organisme choisi. De même, le contenu pourra légèrement changer d’un centre de formation à l’autre. Dans tous les cas, une telle voie vous apportera un savoir solide, qui vous permettra de travailler en tant que diagnostiqueur immobilier.

En l’occurrence, vous serez formé quant à la réalisation des diagnostics gaz, plomb, électricité, DPE, etc. De plus, un tel parcours vous permettra de maîtriser le cadre législatif et la réglementation liée au métier de diagnostiqueur immobilier. Bref, un cycle court vous donnera toutes les cartes en main pour devenir diagnostiqueur immobilier.

Formations longues : un parcours accessible à tous

Vous n’avez aucune expérience dans le secteur du bâtiment ou de l’immobilier ? Vous n’avez pas de diplôme ? Dans cette situation, vous devez vous orienter vers une formation longue de diagnostiqueur immobilier. Une telle formule vous apportera toutes les compétences et connaissances nécessaires à l’exercice de votre futur métier.

De nombreux organismes proposent cette option. Sans aucun doute, vous n’aurez pas à aller bien loin pour vous former au métier de diagnostiqueur immobilier. 

reflexion reconversion

Le programme abordé en cycle long

Si vous passez par un cycle long, prévoyez environ 40 jours de formation ou 290 heures au total. Au rythme de 35 heures par semaine, comptez alors environ deux mois de formation. Bien évidemment, la durée réelle varie d’un centre à l’autre.

En tout cas, durant un tel parcours, plusieurs modules vous seront proposés afin de vous former à l’ensemble des aspects du métier. Vous pourrez commencer par un module de connaissance générale du bâtiment, qui abordera notamment le système constructif, les corps d’état, les désordres du bâtiment et la terminologie du secteur. Ensuite, vous pourrez poursuivre par un module attestations de surfaces…

Sans détailler davantage, notez qu’un cycle long vous formera de manière complète au métier de diagnostiqueur immobilier.

Une certification nécessaire

Au-delà de vous former au métier de diagnostiqueur immobilier, il vous sera impératif de passer une certification pour exercer dans ce domaine. A savoir, le gouvernement a mis en place cette obligation depuis le 1er novembre 2007 afin de vérifier les compétences et le savoir-faire de chaque professionnel du secteur. Notez d’ailleurs que les certifications sont délivrées pour 5 ans. De manière régulière, il convient donc de repasser la certification pour continuer à travailler en tant que diagnostiqueur immobilier.

Pour information, l’examen de certification se décompose en deux étapes : une partie théorique sous forme de QCM et une partie pratique avec une mise en situation.

Salarié ou indépendant : un choix à faire

Une fois votre formation terminée et votre certification obtenue, il vous faudra faire un choix entre le salariat et l’entrepreneuriat. Les deux sont bien évidemment possibles. Pour vous orienter, vous devez tenir compte vos préférences et ambitions. Notez toutefois que la plupart des diagnostiqueurs travaillent de manière indépendante. Plus exactement, 70% de ces derniers exercent seuls en dégageant en moyenne 60 000 à 90 000 euros de chiffre d’affaires à l’année.

En revanche, rien ne vous empêche de rejoindre une structure existante en tant que salarié. Lorsque vous débutez dans le métier, vous pouvez alors prétendre à un salaire mensuel de 2600 euros net.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.